Fernando Abellanas Underground Studio

Secret Underground studio. Faisant corps avec le béton. Quand “The bridge” de William Gibson devient réalité.

” Il faisait sombre sur le niveau inférieur du pont, constata Rydell ; la voie, étroite, était peuplée et agitée, les néons de récupe dispensant une lueur verdâtre à travers les arabesques des conduits d’évacuation des eaux en plastique transparent, les charrettes à bras bringuebalant vers leurs emplacements de la journée. Il prit une bruyante volée de marches métalliques et déboucha par une ouverture dans le tablier sur le niveau supérieur.

Où davantage de lumière tombait, diffusée à travers du plastique, ombragée par l’invraisemblable cité suspendue dans les airs, les cabanes pas plus grandes que des boîtes, reliées entre elles par des passerelles, avec les lessives mises de nouveau à sécher après la saute de vent.”

William Gibson TOMORROW’S PARTIES

 

Le manque de place est une réalité urbaine décrite avec force par William Gibson dans la trilogie du pont.

Je ne sais pas si c’est ce qui a inspiré Fernando Abellanas qui à installé un studio sous un pont à Valence. Faisant corps avec le béton ,il s’agit d’un espace minuscule conçu comme une cabane ,volé à la ville.

L’endroit est tenu secret par l’artiste tel un bidon ville underground.

Underground Studio

 

Vous avez aimé ce contenu, alors merci de le partager sur les réseaux sociaux

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *